Transthérapie de cabinet. Brève présentation.
20 mars, 2007 @ 9:56 A vous de voir !

 MA THERAPIE, LA TRANSTHERAPIE.

Une formation de praticien en hypnose, quelques séminaires « pratiques » sur l’hypnose, une formation en coaching … et j’ouvre mon cabinet. Je sais que je suis « jeune » dans la profession mais j’ai aussi derrière moi un passé que je pense utile… un passé personnel cabossé… un passé universitaire de sociologue « spécialisé » en vulnérabilités sociales… un passé de « baroudeur social ». Les premières séances ne se passent pas comme je le souhaiterais. Quelque chose cloche. Je patauge et je perds « ma » maigre clientèle. Le bouche à oreille sur lequel je comptais s’évapore dans l’atmosphère. Je m’interroge… je cherche à comprendre. J’applique pourtant les techniques apprises à la lettre… Et je finis par comprendre enfin. Je ne suis pas moi ! Je suis un trop bien éduqué. Les flèches « théoriques » dont je me sers n’atteignent pas leur cible… Il faut que je fabrique mes propres flèches. Ce que je fais… en « inventant » la Transthérapie. Partant de ce constat naïf (au sens enfantin, noble) que si l’être humain est unique alors le thérapeute doit l’être aussi. « Etre » un ou des courant(s) théorique(s) est emprisonnant.  En m’appuyant sur mes expériences passées et sur mes diverses rencontres, je théorise cette volonté de départ en quelques coups de crayon avant de l’appliquer in vivo. Une théorie n’est vivante que si elle survit dans l’espace social. J’expérimente… et je finis par devenir un meilleur archer. Mes flèches, fabriquées à partir de matériaux comme la provocation, l’écriture créative, la visualisation mentale ou les « jeuxexercices » frappent là où il faut.  Je prends alors et enfin plaisir à… et le (ou la) participant(e)* aussi… me semble-t-il.  Ce que certains « amis » de mon entourage ont pris pour un excès de mégalomanie n’est en vérité qu’un acte d’émancipation. La Transthérapie n’est pas une invention… née de rien. Elle n’est pas non plus une thérapie « révolutionnaire ». C’est plus humblement une thérapie sérieuse qui ne se prend pas au sérieux. Ou une non thérapie thérapeutique si l’on préfère. Bref, elle est tout simplement mon « bébé ».  Elle me correspond mieux que la thérapie des autres.  Et elle est aussi suffisamment efficace pour que je continue à l’utiliser autant en cabinet qu’à l’extérieur.  La Transthérapie est loin d’être parfaite. Ce qui fait qu’elle n’est ni totale ni totalitaire. Elle est, comme devrait l’être toute thérapie, ouverte sur le Monde. 

*Patient(e) que je veux actif/active !

-transtherapeute
rss pas de réponses

Laisser un commentaire

psychothérapie humaniste |
Naturopathie, Nudisme, Sexo... |
I hate eating ou les confes... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Enfin être bien dans ma peau
| Mon journal de bord
| coaching au naturel